Retraite : Rendez vous le 07 septembre 2010

mardi 6 juillet 2010, par CGTEMS



Un mensonge et quatre omissions ! Voilà la propagande du gouvernement !

Finalement pas aussi sûr de lui, le gouvernement utilise 22 millions de deniers publics pour une campagne de communication, dont quatre pages dans la presse, pour convaincre du bien-fondé de sa réforme.
La fin justifiant, selon lui, les moyens, il n’hésite pas à manier le mensonge et l’omission dans ces 4 pages de propagande.

Florilège :
• Tous les salariés qui ont commencé leur vie professionnelle avant 18 ans continueront de partir à la retraite à 60 ans. Il s’agit là d’un pur mensonge : seuls les salariés qui auront totalisé un nombre de trimestres cotisés très élevé, sans période de chômage et d’inactivité, seraient concernés. Exemple, un salarié ayant commencé à travailler à 17 ans, totalisant 160 trimestres cotisés et 10 trimestres assimilés (par exemple chômage), ne bénéficierait pas de ces dispositions.

• L’âge de la retraite à taux plein en Allemagne est de 67 ans. Première omission : il sera de 67 ans en … 2029. De plus, il n’est pas comparable avec l’âge d’ouverture des droits en France.

• Pour les femmes : avec la réforme, la période de maternité sera désormais intégrée dans le calcul des droits à la retraite. Seconde omission : seuls les congés maternité qui débuteront après le 1er janvier 2012 seront pris en compte. Autrement dit, cette mesure ne sera opérationnelle que pour les retraites qui seront prises à partir de … 2040.

• Une réforme efficace (…) Apport de l’Etat : 15,6 Mrds €. Troisième omission : L’Etat prétend mettre 15,6 Mrds € de ressources nouvelles pour financer les retraites. Il ne s’agit pas de ressources nouvelles, mais d’une somme que l’Etat employeur verse depuis 10 ans pour financer la retraite de ses fonctionnaires.

• Si vous avez démarré votre activité à 17 ans ou avant et que vous avez toutes les années de cotisations nécessaires, vous pourrez continuer à prendre votre retraite à 60 ans. Quatrième omission : combien de trimestres correspondent aux cotisations nécessaires ? Vraisemblablement un minimum de 164 trimestres cotisés. Les trimestres assimilés (chômage, maladie…) ne sont pas considérés comme cotisés.

La CGT dénonce de telles pratiques et ainsi met à disposition des salariés un 4 pages exposant son analyse de la réforme et ses propositions, téléchargeable ici "On peut gagner !" .

Nous appelons tous les salariés du privé et du public, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités à faire du 7 septembre une très grande journée de grèves et de manifestations, au moment où s’ouvrira le débat parlementaire.

Nous appelons tous les salariés du privé et du public, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités à faire du 7 septembre une très grande journée de grèves et de manifestations, au moment où s’ouvrira le débat parlementaire.

Cette réforme, une des plus dures d’Europe, arrive dans une situation économique dégradée où le chômage est en hausse continue et touche plus fortement les jeunes et les seniors. Les politiques de rigueur se généralisent dans toute l’Europe en aggravant les inégalités et hypothèquent fortement toute reprise.

Durant tout cet été, la CGT sera notamment présente avec son journal, la Nouvelle Vie Ouvrière sur les étapes du Tour de France dans la caravane.
Plus d’une dizaine d’initiatives revendicatives sont d’ores et déjà programmées sur la Grande Boucle avec notamment la présence du secrétaire général de la CGT le 14 juillet à Chambéry.
Partout en France, des initiatives seront organisées en direction des salariés au travail, mais aussi des vacanciers pour leur proposer la signature de la pétition sur les retraites.

Tour de France : Gagnons l’étape des retraites


Afficher Tour de France 2010 : gagnons l’étape des retraites ! sur une carte plus grande

Le 13 juillet prochain, le projet de réforme des retraites devrait passer en Conseil des ministres.
Au même moment des mobilisations multiformes avec notamment des initiatives en direction des préfectures pour déposer des dizaines de milliers de cartes pétition.

Dans un communiqué, la CGT « considère que l’actuel projet de loi portant réforme des retraites ne doit pas être soumis à l’examen du Conseil des ministres du 13 juillet. La CGT exige l’ouverture d’un vrai cycle de négociations avec les syndicats de salariés afin d’arrêter les dispositions de nature à pérenniser le système et le niveau des retraites ».



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par