Manifestation 23 mars 2010, salaires emploi retraites

jeudi 18 mars 2010, par CGTEMS


176 manifestations dans le pays


Afficher Les manifestations du 23 mars 2010 sur une carte plus grande


La montée en puissance des conflits sur les salaires traduit un profond ras-le-bol des salariés confrontés au gel des augmentations générales, à l’individualisation, à la hausse effrénée de la productivité et à la non-reconnaissance des qualifications et des responsabilités.
En cette période de profonde crise de l’emploi, les salariés ne renoncent pas à réclamer des augmentations. Tandis qu’avec l’argent public largement distribué sans contrepartie, les entreprises reviennent à meilleure fortune, consolident leurs profits, les salariés eux, réclament sans attendre un autre partage des richesses qu’ils créent.

La CGT revendique :
- une revalorisation du Smic à 1 600 euros bruts,
- une augmentation générale des pensions et revenus de remplacement.

Les salaires, l’emploi, les retraites, les services publics sont au cœur d’une série de conflits en France et chez nos voisins européens. Dans l’Hexagone, pas plus qu’ailleurs, les salariés, les populations ne se résignent pas à payer les frais d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

A la sortie du sommet social à l’Elysée, les organisations syndicales ont affirmé : « le gouvernement n’a apporté aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques ». Elles ont donc décidé d’appeler à la mobilisation pour le 23 mars. Elles « affirment leur volonté d’agir pour que le débat sur les retraites prenne en compte l’ensemble des questions tant au niveau du privé que du public, notamment le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités ».

Pour la CGT, la bonne réforme est celle qui assure le droit à un départ à la retraite dès 60 ans avec, pour une carrière complète, un revenu de remplacement équivalent au moins à 75% du salaire net d’activité et au minimum au niveau du smic. Celle qui garantit la solidarité entre les générations, entre les professions dans le cadre du système par répartition.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par