1er mai

lundi 27 avril 2009, par CGTEMS


Dans la suite des journées du 29 janvier et du 19 mars et dans ce contexte exceptionnel, les huit centrales syndicales françaises s’entendent pour faire du 1er Mai un nouveau temps fort de mobilisation pour peser sur le gouvernement et le patronat.

Carte de France des manifestations du 1er mai  

Les Français approuvent massivement les mobilisations sociales et leur contenu revendicatif. Ils se réjouissent de l’unité syndicale inédite pour ce 1er mai.
Passer d’un soutien de l’opinion à une disponibilité pour agir et un engagement dans les manifestations, c’est tout l’enjeu de ces prochaines semaines.
Selon une enquête LH2 pour nouvelobs.com trois Français sur quatre (76%) qualifient de "bonne chose" le fait que les huit centrales syndicales manifestent pour la première fois ensemble le 1er mai prochain sur la base de revendications communes".

 

Petit historique :

1793 : le 24 octobre, dans son rapport sur le calendrier lu à la Convention, Fabre d'Églantine institue une fête du Travail, le 19 septembre.
Saint-Just, dans les Institutions républicaines, établit des fêtes publiques le 1er de chaque mois. La fête du Travail aura lieu le 1er pluviôse (20 ou 31 janvier.).

1848 : la Constitution institue une fête du Travail dans les colonies pour effacer les dégradations dues à l'esclavage, elle est fixée au 4 mars (abolition de l'esclavage en France et dans les colonies).

1884 : Les travailleurs américains font du 1er mai un jour de revendication pour une journée de travail de huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

1886 : le 1er mai, la pression syndicale permet aux travailleurs américains d'obtenir la journée de huit heures.

1889 : en France l’objectif est la journée de huit heures (soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé). Jusque-là, il est habituel de travailler dix ou douze heures par jour.
Il est décidé qu'il sera organisé une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail, la première date set fixé pour le 1er mai 1890.

1907 : à Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France devient le symbole du 1er mai. C'est un porte-bonheur car c'est la fleur qui symbolise le BONHEUR.

1919 : le 23 avril, le Sénat français ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant, à titre exceptionnel, une journée chômée.

1919 : Le traité de paix signé à Versailles le 28 juin 1919 fixe dans son article 247 «l'adoption de la journée de huit heures ou de la semaine de quarante-huit heures comme but à atteindre partout où elle n'a pas encore été obtenue» !

1936 : au 1er mai, on vend des bouquets de muguet cravatés de rouge.

1947 : en avril, le gouvernement issu de la Libération fait du 1er mai un jour férié et payé...

PDF - 111.6 ko
tract mobilisation avril 2009

4 Messages de forum

  • 1er mai

    27 avril 2009 18:13

    Vous pouvez compter sur moi, je serai sur le défilé de Paris.

    Espérons que le beau temps soit de la fête ...

    Sinon chouette la carte, il va y avoir du monde apparemment

  • 1er mai

    27 avril 2009 20:43

    Avant, il nous voyait pas ...

    Maintenant, il doit trop nous voir ...

    Allons y en famille cela fera plus de monde et sera plus sympa

  • 1er mai

    28 avril 2009 09:16

    Je pense que moi aussi je vais profiter de ce vendredi 1er mai, pour aller manifester pour la 1ere fois.

    De toute facon, avec nos salaires pas de sous pour aller en week end prolongé.

  • 1er mai

    28 avril 2009 18:28, par CGT

    L’appel des organisations syndicales

    mardi 28 avril 2009

    Réunies comme elles en avaient convenu hier au siège de FO, les huit organisations syndicales ont fait le point de la situation et de la prépération de la mobilisation inédite du 1er mai. Elles ont rédigé un appel commun à quelques jours de ce grand rendez vous revendicatif.

    Les organisations syndicales "appellent tous les salariés, les chômeurs, les retraités à participer massivement à tous les rassemblements et manifestations organisés pas les unions locales départementales et régionales syndicales afin d’exprimer leur solidarité avec les salariés déjà mobilisés dans leurs entreprises et faire entendre leur voix au gouvernement et au patronat.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par