30 octobre 2013 : Retraite

Rassemblement unitaire interprofessionnel

lundi 28 octobre 2013, par CGTEMS



REFUS de la Contre-Réforme des retraites :

Après l’adoption de la contre-réforme des retraites par une courte majorité à l’Assemblée Nationale, la mobilisation reste plus que jamais nécessaire ! C’est maintenant au Sénat que vont se tenir les débats du 28 octobre au 5 novembre.

Ce projet injuste et inacceptable conduirait à un appauvrissement des futurs retraités (notamment les femmes) et interdirait l’accès au système de retraite pour les jeunes !!

Une autre réforme des retraites est possible. La retraite à 60 ans, les départs anticipés pour travaux pénibles, tels que cela existe dans de nombreux statuts et Conventions Collectives : voilà des propositions qui vont dans le bon sens !
Pour rappel, chez Econocom aucune disposition n’existe dans la Convention Collective très patronale dite Syntec.

Le financement des retraites nécessite de construire des alternatives par l’apport de ressources nouvelles, tout particulièrement en améliorant le pouvoir d’achat des salariés et en créant des emplois.
C’est pourquoi la CGT Econocom revendique un salaire minimum de 1.800€ pour les ETAM (Employés – Techniciens – Agents de Maitrise) et de 3.129€ (PMSS : Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale pour 2014) pour les IC (Ingénieurs et Cadres).

Il est urgent d’augmenter l’ensemble des salaires, du privé comme du public, ce qui impose d’en finir avec le gel du point d’indice et de revaloriser l’ensemble des salarié-e-s.
Bien évidemment la politique salariale d’augmentation individuelle au mérite chez Econocom, conjugué à la mauvaise volonté du syndicat des patrons Syntec ne va pas dans le bon sens.

Pour changer le cap et faire face à la situation :
Il faut rompre avec les politiques d’austérité imposées par l’Union Européenne, la Banque Centrale Européenne et le FMI, déclinées dans le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG), et s’attaquer au coût du capital.
Il faut rompre avec ces politiques et ne pas s’entêter, comme le fait le gouvernement à passer en force une réforme qui remet en cause notre système de retraite par répartition.

Rappelons que c’est le gouvernement et sa majorité issues des élections de 1981 qui avaient mis en place la retraite à 60 ans, celui d’aujourd’hui prolonge et aggrave les reculs successifs des gouvernements précédents. C’est inacceptable !

Dans la continuité de la lutte engagée le 10 septembre, le 10 octobre, le 15 octobre, la CGT appellent :
A participer à un rassemblement unitaire interprofessionnel qui se tiendra à Paris devant le Sénat, rue de Tournon, (Métro Odéon), le mercredi 30 octobre 2013 à 12H30.

Il marquera notre volonté de poursuivre l’action pour garantir la retraite par répartition et son financement.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par