L’heure de la réunification

mercredi 6 février 2013, par CGTEMS


Question - Réponse

Vous avez été nombreuses et nombreux à revenir vers nous afin de nous poser une question qui a fait quasi l’unanimité.
Pourquoi avons-nous conservé EMS alors que la société Econocom Managed Services n’existe plus ?
La réponse est toute simple, EMS veut dire pour nous :

Ensemble pour une Mobilisation Solidaire


Avec une décomposition pour chaque société où cela est possible, d’Econocom :

EPS - Ensemble pour le Progrès Social
ES - Ensemble pour de meilleurs Salaires
EL - Ensemble pour Lutter (plus et gagner plus)
ETS - Ensemble pour les Travailleurs en Souffrance
Ensemble pour …



Réunification !

Nous avons donc toutes et tous quitté nos îles, il n’y a plus de rouge ou de jaune on est tous blanc sur la même île.

Il s’agit bien d’une réunification puisque ASS avait été créé à partir d’EMS (suite au fiasco TASQ) complétée par nos récents collègues d’ex-ECS.
Par contre, la destination n’est pas une île unique pour toutes et tous dans la maison mère Econocom SAS, mais des transferts dans tous les sens, dans toutes les filiales restantes.

Transferts, par ailleurs, déjà réalisés, en cours ou à faire.
Avec bien évidemment les conséquences sociales, pour lesquelles rassurez vous pas besoin d’aller au jeu « de confort » ou « d’immunité », ni « de nuit du conseil », la Direction s’occupant d’éliminer les candidats considérés pas assez productifs et donc pas rentables.



Différence de traitement !

Jusqu’au 31 décembre 2012, nous travaillions ensemble, mais pas dans la même société ni avec les mêmes avantages.
Depuis le 02/01/2013, nous travaillons ensemble, dans la même société, mais toujours sans les mêmes avantages.
Nous demandons l’ouverture de négociations avec pour simple revendication, toutes et tous au même niveau, le niveau le plus haut.

Comment pourrait-il être possible de signer un accord, qui diminuera les droits d’une partie des travailleurs, alors que la haute Direction annonce de bons résultats.


Comité de groupe …

Econocom se déclare être un « groupe », mais il n’existe toujours pas de « Comité de Groupe » au sens du Code du Travail. Ce qui permettra aux 2200 travailleurs des différentes entreprises de se faire défendre et représenter par les syndicats.
Aujourd’hui, près des 2/3 du personnel sont chez ES, un bon 1/3 restant est obligé de subir les choix unilatéraux du patron.

Soyons solidaires pour le bien-être de chacune et chacun d’entre nous chez Econocom.

Par ailleurs, dans l’état, le Comité de Groupe sera à l’image de la représentation syndicale d’aujourd’hui.
Par conséquent avec la mise en œuvre du Comité de Groupe il sera utile et important de prévoir des élections pour que vous puissiez élire vos élus CE et DP.


Et à la fin !

Rassemblons-nous … A la fin il ne doit pas en rester qu’un, nous devons tous être gagnant !

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par