Rassemblement 10 janvier 2013

mercredi 9 janvier 2013, par CGTEMS


Négociation emploi :
Informer et mobiliser les salariés

Depuis trois mois, des négociations sont en cours, entre les syndicats d’employeurs et les syndicats de salariés. A la demande du gouvernement, cette négociation devait avoir comme objectif : la sécurisation de l’emploi !

Or, cette négociation s’oriente vers une plus grande flexibilité telle que l’exige le MEDEF. Elle ne répond pas à la situation d’urgence sociale, de précarité galopante et d’explosion du chômage. C’est inacceptable !
C’est pourquoi, pour l’instant, tous les syndicats les ont rejetées.

Tous les salarié-e-s doivent connaître les conséquences gravissimes qui pèseraient sur eux si les projets du MEDEF étaient validés :
Les droits liés au CDI seraient contournés par l’instauration d’un nouveau type de contrat de travail, le contrat intermittent, un « CDI de projet » qui généraliserait encore plus la précarité ;
C’est la possibilité de mutation sur un autre site de travail situé jusqu’à 50 kms ;
Ce sont des accords amenant à une baisse des salaires sous prétexte de préserver l’emploi ;
La possibilité pour l’employeur de licencier serait ouverte sans avoir de justification à présenter (réduction des recours en justice et des peines encourues par les employeurs serait acquise) ;
CE et CHSCT constituent une entrave à la liberté de gestion des employeurs. Le MEDEF veut donc réduire leurs prérogatives.

Le patronat va jusqu’à exercer un chantage en suggérant une hypothétique complémentaire santé pour tous les travailleurs contre des procédures de licenciement accélérées !


En clair, le MEDEF en veut toujours plus !

Cette volonté de transformation en profondeur du contrat de travail vise à généraliser la précarisation de l’emploi et, au-delà, s’en servir pour la remise en cause du statut des fonctionnaires et agents publics. Les enjeux de ces discussions concernent tous les salariés, quel que soit leur secteur d’activité. Au moment où, au nom de la crise, le gouvernement refuse, notamment, la revalorisation du SMIC, gèle l’emploi public et les salaires des fonctionnaires et octroie sans contrepartie 20 milliards au patronat, la CGT d’Île-de-France appelle tous les salariés à développer à tous les niveaux les mobilisations pour construire une autre politique économique et sociale.


Le MEDEF s’obstine à exiger plus de flexibilité :
Votre intervention est indispensable !

Dans ces conditions, à l’occasion de la prochaine séance de négociation, la CGT d’Île-de-France organise donc un rassemblement régional le :

Jeudi 10 janvier à 12h30
devant le siège du MEDEF National
55, avenue Bosquet – 75007 PARIS
Métro : école militaire


Alerte à la dérèglementation
du droit du travail

La CGT ne laissera pas faire, c’est votre avis qui doit compter dans cette négociation.
Face à l’urgence sociale nous proposons à la fois des mesures immédiates et d’autres de nature à transformer durablement le quotidien des salarié-e-s.

C’est une révolution dans le Code du Travail qui se prépare. La CGT vous informe et vous alerte. Prenez connaissance de ce qui vous menace avec les liens ci-dessous :


— Télécharger les dernières propositions du MEDEF —


— Télécharger le tract de la CGT —


— Télécharger le 4 pages avec les propositions de la CGT —


— Télécharger l’argumentaire concernant le projet d’accord —

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par