29 février 2012 contre l’austérité

lundi 27 février 2012, par CGTEMS


Aucune leçon tirée de la crise !!!

Les salaires tirés vers le bas et une forte augmentation de la charge de travail, voici le constat des IC (Ingénieurs et Cadres) et ETAM (Employés, Technicien, Agent de Maîtrise), Econocom inclus.

Les pratiques managériales n’ont pas changé ou se sont détériorées depuis le début de la crise. La priorité à l’actionnaire doit cesser.



D’autres choix sont possibles !

Chez Econocom, comme ailleurs, la reconnaissance de la qualification et de l’expérience doit passer par une revalorisation significative des niveaux de salaire.
Pour aider le management d’Econocom, et ainsi agir auprès de l’ensemble du personnel, il est impératif de revoir les systèmes d’évaluation (EAI –
Entretien Annuel Individuel) pour qu’ils soient fondés sur l’appréciation du travail et non du comportement.

Au niveau de l’UES (Union Economique et Social) Econocom, depuis de longues années la vaste campagne de culpabilisation avait déjà commencé, en s’entendant dire que les salariés coûtent trop cher ...
D’autant plus pour celles et ceux qui sont en prestations chez nos clients.

Une mobilisation unitaire, le 29 février, dans tous les pays d’Europe contre l’austérité à l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats (CES).
En Espagne, contre la réforme du travail décidée au nom de l’austérité ;
En Allemagne, pour une augmentation de 3,5 % à 7 % et porter le débat sur la création d’un smic ...

En Grèce, ils ont obtenu l’effacement de 53 % de la dette en se mobilisant et seront encore au rendez-vous.

Partout en Europe, les mêmes logiques libérales sont imposées de façon coordonnée !
Les chefs d’Etat et de Gouvernement s’apprêtent à signer un nouveau traité, le 1er mars prochain, élaboré en dehors de toute procédure et consultation démocratique. Il imposerait un carcan budgétaire et économique à des pays déjà durement touchés par le chômage et la récession, ce en réduisant les capacités d’intervention des organisations syndicales.

Sur ce lien, vous trouverez la déclaration de la CES intitulé « Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ».

La crise c’est eux, la solution c’est nous ...
Tous ensembles !

L’intervention de la CGT auprès des plus importants syndicats en Europe porte ses fruits. Pour la première fois depuis le début de la crise, une journée d’action européenne est organisée.

Elle constitue une riposte de haut niveau contre ceux qui orchestrent l’austérité.

La CGT Econocom appelle les travailleurs à s’impliquer en participant aux manifestations organisées sur tout le territoire mercredi 29 février 2012. Des cars sont à votre disposition à partir des sites des Ulis et Nanterre. Pour les autres points de rassemblement veuillez nous contacter.



L’unité contre l’austérité !!!
Journée d’action européenne mercredi 29 février 2012

http://mm1.cgt.fr/cgt/Appel_manif_29fevrier.flv



Trop, c’est trop !

Refusons la TVA sociale
La TVA est l’impôt le plus inégalitaire qui frappe toutes et tous au même taux quelque soit le revenu. L’augmenter, c’est diminuer encore le pouvoir d’achat du plus grand nombre de salariés, retraités, et privés d’emploi.
Transférer les cotisations sociales vers l’impôt, c’est faire un nouveau cadeau de 13 milliards d’euros au patronat, c’est aussi une nouvelle attaque pour tenter de casser notre système de protection sociale.

Refusons les accords de compétitivité
Ces accords ouvrent la voie à la remise en cause d’un pilier essentiel du droit social français, du contrat de travail et du code du travail.
Ils permettraient aux employeurs de diminuer la durée de travail et les salaires, ou bien augmenter la durée du travail à salaire inchangé, sans augmentation de salaire. Tout devrait passer à la moulinette de la « compétitivité », conventions collectives, procédures de licenciement, salaire minimum, droit de grève …
Les salariés auront l’obligation d’accepter.

Non au projet du nouveau traité européen
Les chefs d’État et le gouvernement s’apprêtent à signer un nouveau traité le 1er mars, en dehors de toute consultation démocratique.
Celui-ci vise à imposer des politiques d’austérité salariale, et le recul des garanties collectives dans tous les pays.



Pour la CGT, le contexte électoral national ne doit pas conduire les organisations syndicales à une neutralité face aux mesures qui frapperaient durement les salariés.
La CGT propose de porter d’autres alternatives sur l’emploi, les salaires, les conditions de travail et le travail lui-même, sur la place faite aux travailleurs dans la société, sur l’égalité entre les femmes et les hommes, sur la solidarité entre les générations et sur l’avenir de notre jeunesse.

De nombreuses diffusions de tracts ont eu lieu et auront encore lieu, pour vous inviter à la journée d’action de ce mercredi 29 février.
Notre Fédération CGT Sociétés d’Etudes participe à cette dynamique par le tract disponible ci-dessous.


— Tract CONTRE LES MESURES D'AUSTERITE —



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par