CE : chèques cadeaux et audit des comptes

mardi 17 janvier 2012, par CGTEMS


Déjà au mois de juin les élus CFDT et CFTC au CE, ont de façon illégale, car absente de l’ordre du jour, fait voter une décision correspondant aux chèques « multimédia & culture ». Ce dysfonctionnement avait été décrié dans notre article132.

Conscients de votre mécontentement, ces deux syndicats tentent alors de rattraper « leur bourde ».
Mais c’est encore dans une certaine précipitation et sans réflexion sur les modalités et organisations, qu’ils ont décidé de procéder à des échanges, comme par exemple les frais de retours postaux.

En effet, les élus CGT n’ont pas été informés et consultés au préalable de cette opération, qui a pour but de plaire à une minorité de leurs sympathisants parisiens.

Le CE appartient aux 700 salariés de l’entreprise et non à un petit groupe. La plus grande partie d’entre nous travaillons sur différents établissements sur toute la France et chez de nombreux clients sur l’hexagone, des élus au CE l’ont encore une fois oublié.

Une question nous vient à l’esprit : De qui se moque-t-on ?

Dans le même temps, la Direction prenant prétexte de la conjoncture économique mondiale refuse d’augmenter les salaires tant chez EMS que dans les autres établissements de l’UES (Union Economique et Sociale) Econocom. Ce sans parler de la « prime contre dividende » de 0 €uros, compte tenu des montages financiers et en dépit des résultats plus que positifs présentés par les Dirigeants.

La section syndicale CGTEMS avait alors invité les organisations syndicales représentatives d’EMS à organiser une journée d’action sous forme d’un débrayage, article139.

Elles ont toutes décliné notre invitation. Une, nous a même répondu qu'elle ne savait pas si EMS avait les moyens financiers de subir une grève. Nous vous laissons méditer sur cette réponse et la valeur de leurs engagements syndicale.

C’est ce qui avait amené les élus CGT de l’UES, depuis notre article136, à demander une expertise par un cabinet extérieur par le CCE (Comité Centrale d’Entreprise) et ce dans l’intérêt des femmes et des hommes qui composent les différentes sociétés d’Econocom.

Comme vous le savez, suite au courriel du Secrétaire du CCE, cette expertise est acquise et va se dérouler dans les prochains jours. Bien évidemment nous vous tiendrons informés des conclusions qui en découleront.

C’est ainsi que la CFDT et CFTC se sont encore empressées de faire une demande d’expertise supplémentaire chez EMS, par un vote à la réunion CE de ce mardi 20 décembre 2011 sans se préoccuper des conséquences financières alors que c'était l'inquiétude de l'un d'entre eux pour l'appel à la grève.

Pour nous, CGT, cet examen des comptes est stupide, inutile et même contre-productif.
Puisqu’une expertise est menée au niveau du CCE, ce qui aura pour conséquence, d’en payer deux. Pas de prime sur la participation 2011, rien pour 2012, attention pour 2013.
Même si les comptes de la société sont cloturés au 31 décembre, pourquoi se précipiter ? Car ce sera seulement dans 2 à 3 mois qu’ils seront consolidés.
La solution est d’avoir le même cabinet d’expertise, qui pourra procéder dans le cadre de sa mission au niveau du CCE.

C’est pourquoi vos élus CGT se sont opposés et ont voté contre cette résolution.
Les élus indépendants (sans étiquette syndicale) étaient absents à la réunion, durant laquelle un vote favorable a été malheureusement donné (3 pour, 2 contre).
Vote toutefois illégal , puisque l’ordre du jour s’appuyait sur les articles L.2235-35 à L.2235-42 du Code du travail, alors que ceux-ci n’existent pas !!!

Remarquez, aucun autre CE ne demande d’expertise en dehors de celle du CCE. C’est un signe …
Espérons que ces deux sections syndicales se ravisent et abandonnent leurs projets néfastes.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par