Bonne année 2011, UES

mardi 4 janvier 2011, par CGTEMS


La CGT vous présente ses meilleurs vœux pour 2011

http://www.cgt.fr/IMG/flv/Carte_voeux2011.flv

Après une année 2010 particulièrement agitée sur le plan social. La mobilisation unitaire sur les retraites, les conflits sur les salaires ont posé avec acuité la question du partage des richesses créées alors que gouvernement et Medef n’ont d’autre programme que de mutualiser les pertes de la crise et de privatiser les profits qui continuent de s’accumuler.

On le voit à nouveau avec les négociations sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc dans lesquelles le patronat n’entend assurer les équilibres qu’à coup de rabot sur la protection sociale sans mettre un centime de plus dans le système. On le voit également dans l’âpreté des négociations annuelles obligatoires sur les salaires où les entreprises sont bien décidées à ne rien lâcher ou presque. Dans un cas comme dans l’autre, la volonté est clairement d’assurer aux actionnaires une rentabilité maximale.

Pour un autre partage des richesses

À cette politique, les salariés qualifiés et en responsabilité n’y échappent pas. Les salaires des Ingénieurs, Cadres, Techniciens et Agents de Maîtrise sont insuffisamment revalorisés. Les qualifications et les responsabilités ne sont pas reconnues et les politiques de salaires au mérite et aux résultats ne font pas bouger les lignes quant au partage des richesses créées par l’entreprise.

L’enjeu est de déplacer le curseur durablement stabilisé du côté de la rémunération des actionnaires vers la rémunération du travail.

C’est pourquoi la CGT est le seul syndicat à ne pas avoir signé l’accord de branche sur la grille des salaires minimums hiérarchiques de notre convention collective. Pour la même raison, la section syndicale CGTEMS est également le seul syndicat à ne pas avoir signé la misérable augmentation de 12€50 brut mensuel pour moins de 50% du personnel. Dans les autres établissements c’est 0€.

Idem pour le SMIC, c’est noël pour les patrons !

Pour la 5ème année consécutive, il n’y aura pas de coup de pouce.

La masse salariale des entreprises a baissé de 9,8 %. Et quant aux 2 millions de salariés « smicards », ils devront se contenter de 55 centimes en plus par jour !

Il faut porter le SMIC à 1 600 euros et qu’il se répercute sur l’ensemble de la grille des rémunérations.
Pour le groupe Econocom notre revendication est un salaire d’entrée de grille ETAM à 1 800€ et 2 885€ pour les IC.

C’est une question de justice sociale, de reconnaissance du travail et d’efficacité économique.

2 Messages de forum

  • Bonne année 2011, UES

    4 janvier 2011 11:59

    Le problème des salaires est un réel sujet

    Merci à vous et à bientôt

  • Bonne année 2011, UES

    20 février 2014 09:25, par Eugenia11

    vous calmez defiscaliser en 2011


    impots juvisy horaires


    impots uzes defiscalisation banque populaire impots zrr Ni mon vous attaquez defiscalisation ci defiscalisation cheque emploi service vous donnez si defiscalisation outre mer girardin
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par