Journée européenne du 15 décembre

lundi 13 décembre 2010, par CGTEMS


La CGT se mobilise contre l’austérité en organisant des actions décentralisées au niveau régional, local et danse l’entreprise, le 15 décembre.

Cliquer pour ouvrir la carte

Mais pour refuser l’austérité et imposer des choix de progrès, ça bougera aussi dans toute l’Europe !

Cliquer pour ouvrir la carte

En France, la question des retraites sera encore au rendez vous des revendications.

Ainsi, un sondage effectué mi-novembre montre une fois de plus que le chef de l’État et son gouvernement ont perdu la bataille des idées. Par leur cynisme et leur brutalité, ils ont imposé un vote et une promulgation en urgence avec comme seuls objectifs de donner satisfaction aux exigences du Medef et de répondre aux injonctions des agences de notation, mais aussi de s’exonérer au plus tôt de la contestation sociale. Il reste que les Français sont 41 % à estimer que cette réforme ne résout rien, mais ils sont aussi 83 % à penser que la question des retraites sera par ailleurs un des enjeux principaux de l’élection présidentielle de 2012.

C’est dire que rien n’oblige les syndicats à passer à autre chose, à accepter comme le voudraient le patronat et le gouvernement que l’on referme la parenthèse des retraites.

Au contraire, ce sondage indique qu’ils sortent gagnants de la confrontation des idées. Et d’ailleurs, deux autres sondages indiquent que 54 % des Français font confiance aux syndicats pour défendre leurs intérêts, une proportion en nette hausse depuis le mouvement social sur les retraites.

On y découvre aussi l’état d’esprit des Français qui sont à 53 % « en colère » contre la réforme reculant l’âge de la retraite à 62 ans. Ils sont aussi 54 % à se dire « inquiets » quant aux perspectives de leur niveau de vie au moment de la retraite, 65 % au sujet du « montant de leur retraite ». Inquiets, mécontents, mais réalistes, les Français estiment cependant à 52 % qu’elle était inévitable. Ce n’est donc pas cette réforme là qu’ils attendent.

Contacter vos élus, les Unions Locales (UL) et Unions départementales (UD) CGT afin de vous rendre, si vous le souhaitez, sur le point de rassemblement le proche de votre lieu de travail ou domicile.

Pour exemple, en ce qui concerne l’Ile de France.
Le 15 décembre, tous au Ministère de l'économie et des finances.

Après la Grèce, le Portugal l’Espagne, l’Irlande … les politiques d’austérité se multiplient partout et enfoncent l’Europe dans une crise sans précédent. En France cela se traduit par la loi injuste sur les retraites, la révision générale des politiques publiques, la disparition d’emplois, un budget « d’austérité nationale » pour 2011, seul le budget militaire est épargné !

Ces solutions ne profiteront qu’aux banquiers et aux patrons ! Elles ne permettront donc pas de sortir de la crise : geler les salaires et supprimer des emplois, économiser sur le social n’ont jamais permis de créer de nouvelles richesses !

Il faut continuer à agir avec les revendications exprimées lors de la mobilisation sur la retraite pour imposer de nouveaux choix parce que les salariés ne sont pas responsable de cette crise et que l’addition doit être payée par le capital et non par le travail !
- La retraite à 60 ans pour toutes et tous, et la prise en compte de la pénibilité du travail.
- L’amélioration des conditions de travail.
- L’augmentation des salaires et la garantie d’un salaire minimum mensuel de 1600 euros brut.
- Une véritable politique d’emplois stables pour tous, notamment pour les jeunes et les plus de 50 ans.
- Une réelle égalité entre les femmes et les hommes dans la vie et au travail.

Déjà le 29 septembre, lors de la journée européenne d’action, plusieurs centaines de milliers de salariés se sont mobilisés dans toute l’Europe et plus de 100 000 manifestants ont défilé à Bruxelles.

La Confédération Européenne des Syndicats (CES) appelle à une nouvelle journée d’action dans chaque pays le 15 décembre prochain, sur le mot d’ordre : « Non à l’austérité pour des millions de salariés et aux bonus pour quelques milliers de spéculateurs ».

Le 15 décembre faisons résonner nos revendications dans toute l’Europe contre l’austérité, et pour une autre répartition des richesses au service du développement humain, en augmentant les salaires, en créant des emplois, en développant des services publics de qualité, en élargissant l’impôt à tous les revenus financiers et du patrimoine !

Les syndiqués CGT sont de plus en plus nombreux pour agir et gagner.
Pour 2010 : ce sont 42 247 adhésions à la CGT … Et vous, vous êtes syndiqué(e) ?

Ils sont 668 salarié(e)s retraités et privés d’emploi à avoir adhéré entre le 25 novembre et le 2 décembre et pas moins de 12 667 à avoir rejoint la CGT depuis le 1 septembre dernier. La CGT est désormais plus forte de 895 bases nouvelles. 43,28% des nouveaux adhérents sont des femmes. 20,70% sont des jeunes de moins de 30 ans et 7.6% ont moins de 25 ans.

Vous aussi, prenez toute votre place dans la CGT

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |  CGTEMS © 2007 - Tous droits réservés |   Réalise par